BAC PRO Métiers de la coiffure


[360 src = « http://www.lp-lomet.fr/wp-content/uploads/2021/03/salle_coiffure_3.jpg » text = « Visitez la salle coiffure »]

picto_Niveau4 picto_BACpicto_3anspicto_europe

Cursus

Ce bac pro se prépare en 3 ans après la classe de 3e.

Depuis la rentrée 2019, son accès est modifié. Les élèves entrent désormais en 2de professionnelle métiers de la beauté et du bien être en vue de préparer cette spécialité du bac pro.
L’accès est différent pour les élèves en apprentissage qui entrent directement dans cette spécialité de bac pro sans passer par une 2de pro famille de métiers.
Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.

Exemple de formation requise :

  • CAP Métiers de la coiffure
  • Classe de seconde pro Métiers de la beauté et du bien-être

Missions

Il maîtrise les techniques professionnelles de coupe, de mise en forme, de coloration et de coiffage sur une clientèle féminine et masculine.

Il apporte un conseil personnalisé au client, et vend des services ou des produits capillaires adaptés à ses besoins.

Il peut assurer la gestion technique, administrative et financière courante du salon de coiffure (prévision des ventes,

Slide_960x500_01-07
  • Sens des contacts et de l’accueil
  • Aptitude au commerce
  • Habilité manuelle
  • Sens artistique
  • Rigueur 

Objectif de la formation

Le bachelier exerce son activité dans les entreprises de coiffure (salons, entreprises de coiffure à domicile), mais également dans les entreprises de distribution ou de fabrications de produits capillaires et de matériels professionnels. Il peut également travailler dans les milieux de la mode et du spectacle.
Certaines structures, qui disposent d’activités de coiffure intégrées peuvent également l’employer : les centres esthétiques, les établissements de thalassothérapie, les établissements de tourisme et de loisirs. Enfin il peut s’occuper de personnes fragilisées dans les établissements de soins, de convalescence, d’hébergement pour personnes âgées ; dans des centres de réinsertion sociale ou encore en milieu carcéral.
Après quelques années d’expérience, il peut gérer son propre salon.