Technicien des métiers du spectacle


picto_3ans

Origine des élèves

L’accès est ouvert aux élèves de 3e collège.

Objectifs de la formation

  • Dans un théâtre ou à l’opéra, la journée de l’habilleur(se) débute vers 14h, avec le repassage des costumes lavés la veille.
  • Ensuite, la mise en loge. Les différents costumes de chaque acteur sont disposés très précisément, pièce par pièce, dans l’ordre chronologique de leur utilisation.
  • L’habilleur(se) a assisté aux répétitions ; elle a noté sur une « conduite », le déroulement précis du spectacle, les différents rôles qui entrent en scène, qui en sortent, avec quels accessoires…
  • Ensuite, les artistes arrivent, l’habilleur(se) s’efface. Les acteurs passent leur premier costume.
  • 30 minutes avant le lever de rideau, la tension monte partout d’un cran.
  • Dans les loges aménagées en coulisse, il faut ôter et passer les différentes pièces d’habillement à toute vitesse, apporter et ranger les costumes au fur et à mesure…
  • Il faut parfois refaire une couture dans l’urgence, faire céder une fermeture à glissière récalcitrante…
  • Quand le rideau se baisse, l’habilleur(se) a déjà mis à tourner une machine à laver. Sa journée s’achève.

Formation en milieu professionnel

  • Les enseignements sont répartis sur une durée de 68 semaines, dont 16 semaines au minimum, en milieu professionnel.

  • Le lycée est en partenariat avec des théâtres locaux, qui sollicitent régulièrement les élèves en tant qu’habilleuses.

  • Les horaires des enseignements professionnels sont adaptés aux particularités de la formation (adaptation aux horaires du spectacle…)

Quelles sont
les qualités requises ?

  • Motivation
  • Habileté manuelle
  • Goût pour le dessin et la créativité
  • Disponibilité et mobilité
  • Adaptabilité
  • Esprit d’initiative et autonomie

Disciplines enseignées

Organisation des enseignementsSeconde1reTerminale
Enseignement professionnel
• Technique de l’habillage 10h30 10h 10h30
• Techniques de maintenance, entretien 6h 7h 6h
• Arts appliqués 3h 3h 3h
• Histoire de l’art et du costume 2h 2h 2h
• Histoire du spectacle vivant, du cinéma de l’audiovisuel 1h30 1h 1h30
Enseignement général
• Expression française 1h 1h 1h
• Histoire/Géographie 1h 1h 1h
• Langue Vivante 2h 2h 2h
• Sciences appliquées 2h 2h 2h
• Économie gestion 1h 1h 1h
• Éducation physique et sportive 2h 2h 2h

Zoom sur : Le DTMS

En DTMS, on apprend à modifier, adapter, recopier des costumes.

Il faut maîtriser les techniques de coupe, d’assemblage… Un habit de scène ne se fabrique pas comme un vêtement ordinaire. Il faut, à la fin de la formation, savoir entretenir les costumes et leurs accessoires (faire disparaître une tache, appliquer une teinture, renforcer…) Les costumes sont parfois très sollicités par les acteurs.

Dans cette formation, on apprend les techniques d’habillage : lacer un corset, boutonner très vite un veston…

Un métier de service, dans l’ombre des artistes. On enseigne les techniques qui font qu’un acteur oublie le costume qu’il porte pour endosser pleinement son rôle.

Une précision, le métier d’habilleur(se) est bien différent de celui de costumier(ère) : l’habilleur(se) gère la collection de costumes et assiste l’artiste dans l’habillage.